Peyrolles Rétro

(Texte N. Truphemus, Photo T. Arcamone)

Grotte aux palmiers :

Situee sous le chateau, cette grotte, redecouverte, en 1979, par des enfants, puis exploree par M. Ely, professeur d'anglais et M. Maurel, president de l’association Peyrolles Retro, etait connue depuis longtemps par les Provençaux.
Au Moyen Age, ils s'en servaient comme reserve (garde-manger), puis, pendant la guerre, d'abri en cas de bombardement (traces de foyers).
La grotte a des dimensions modestes ; elle mesure 20 m de long et 10 m de large. Le plafond est entierement constitue d'une dalle de tuf d'une epaisseur de 3 m. Elle s'avance sous les fondations du chateau et se termine sous sa cour.
Cette grotte, creusee dans le tuf (roche tendre, sedimentaire, calcaire, caverneuse et legere), est unique au monde, elle renferme des fossiles remontant a l'epoque tertiaire (6 millions d'annees).
En effet, on peut observer que des troncs de palmiers, dont le bois a disparu, ont laisse leurs empreintes en forme de cônes imprimes dans l’epaisseur de la dalle de pierre, au niveau du plafond de la cavite et sur les parois. La plus grande mesure 1 m de diametre et 2 m de hauteur. On denombre, au total, 15 empreintes de taille differentes mais seules quelques unes sont bien marquees. Les traces des troncs de palmiers etant differentes entre elles, nous pouvons supposer que des palmiers de diverses especes peuplaient notre region au tertiaire. D’autant que dans cette grotte, il y a quatre especes differentes.
Ces fossilisations de palmiers sont les temoins qu'a une epoque la Mediterranee baignait le cours actuel de la Durance. De nos jours, il existe 2800 varietes, especes ou plantes de palmiers, tous tropicaux par consequent, nous presumons que le climat de notre region etait tropical a l'Ere Tertiaire (c'est durant cette ere geologique que les mammiferes se sont diversifies et qu'apparut l'homme).
D'autres fossiles sont presents : il s'agit de fougeres, de feuilles et de tiges de differentes especes. Des fossiles du Tertiaire ne sont pas rares dans notre region, en effet, il n’est pas rare de trouver des os, des squelettes de rongeurs, des crocodiles, des ammonites, etc., mais cette forme de fossilisation est unique au monde. Ce temoin du passe de notre planete est d'un grand interet scientifique car il permet de reconstituer petit a petit, par la flore et la faune, le climat pendant l'ere Tertiaire puis l'Ere Quaternaire.
Ce site reste une enigme pour les experts en paleobotanique et les geologues car les dernieres traces de palmiers fossiles en Europe datent de la fin du Miocene (periode avant le pliocene). Ils semblent avoir disparu ensuite. Or ce site est peut-etre un site hydrothermal d'age mio-pliocene (periode qui correspond a la fin de l'Ere Tertiaire) implante sur la faille d'Aix-en-Provence. La principale hypothese serait que la grotte ait ete formee par les eaux de la Durance, car le tuf est une roche qui se forme aux debouches des sources. La Durance coulait alors au pied du chateau.